Je perds mes matchs serrés trop souvent…

de | 20 février 2019

… pourquoi ?

Est-ce que vous êtes de ces joueurs (ou joueuses) qui ont l’impression de toujours perdre les matchs importants, les finales, les demi-finales ou tout simplement les matchs serrés (9-9, 10-10, 10-8, etc.)

D’abord, vous devez évaluer si ce que vous dites correspond à la réalité. Peut-être que vous pensez tout le temps perdre vos matchs serrés, mais que ce n’est pas vrai. Parfois, on se souvient plus de nos défaites serrées que de nos victoires serrées ou chanceuses, parce que nous les prenons pour acquises. Un petit exercice pour être certain d’avoir un auto portrait réaliste consiste à écrire tous ses résultats pendant une période de 6 mois et voir si vos suppositions sont réelles et réalistes. Par exemple, si vous jouez la majorité du temps contre des joueurs plus forts que vous, c’est normal qu’ils aient l’avantage la plupart du temps lorsque le match est serré puisqu’ils sont plus forts que vous. Donc vous perdrez plus souvent vos matchs serrés, ce qui serait normal. Ce qui compte vraiment, c’est le nombre de victoires et de défaites contre des joueurs de notre calibre.

Si vraiment votre compilation montre que vous perdez une majorité de matchs serrés, gardez en mémoire qu’il est normal d’avoir parfois des mauvaises passes, des mauvaises conséquences. Mais plutôt que d’attendre que la chance change de direction, vous pourriez peut-être vous inspirez des quelques conseils suivants pour faire changer le vent de « bord ».

Comment faire pour gagner plus de matchs serrés contre des adversaires de notre niveau ou plus fort ?

Conseil no. 1 : Ne changez pas de stratégie au dernier moment

Les derniers points d’un set ou d’un match serré ne sont pas le moment pour essayer une toute nouvelle stratégie que nous n’avez jamais pratiquée. Essayez plutôt de mettre en application ce qui a fonctionné dans le match, mais de le faire un peu mieux (un peu plus précis, un peu plus d’effet, un peu plus de vitesse, un peu plus au bond, un peu plus sortant, etc.)

Seule exception au conseil no. 1, si vous ou votre entraîneur avez eu un éclair de génie et que vous êtes certain que vous avez de grandes chances de gagner le match en appliquant cette nouvelle stratégie.

Vous pouvez aussi appliquer une nouvelle stratégie que vous avez pratiquée et que vous maîtrisez et en laquelle vous avez confiance. Cela surprendra votre adversaire. Une stratégie que vous gardez en réserve pour, justement, les situations serrées.

Conseil no. 2 : Garder un œil attentif sur votre adversaire

Ce dernier peut prendre un pari et essayer une toute nouvelle stratégie risquée. Il ne continuera peut-être pas à faire ce qu’il fait depuis le début du match ou du set. À vous de bien l’observer. Si vous n’êtes pas attentif, vous pouvez vous faire rapidement surprendre et devoir aller serrer la main de votre adversaire après quelques minutes seulement.

Soyez attentif à ce qui se passe à la table en réalité et non pas à ce que vous pensez qu’il allait se passer. Garder l’esprit ouvert, rester dans le présent.

Conseil no. 3 : N’essayez pas les coups gagnants que même le champion du monde ne risquerait pas

Plusieurs joueurs succombent au stress et essaient des coups quasi impossibles. Ils se disent, au moins j’aurai essayé, j’aurais pu les avoir. En fait, cette stratégie vous amènera à perdre la plupart de vos matchs serrés.

Jouer plutôt le pourcentage et faites des coups que vous avez des chances de réussir. Si vous devez être plus agressif pour gagner, faites le de façon raisonnable en utilisant la puissance adéquate.

Si vous vouliez attaquer et que vous ne pouvez pas, remettez une balle difficile à l’autre. Si vous pouvez attaquer mais que vous êtes en déséquilibre, allez-y en contrôle mais avec un placement de balle inattendu.

Conseil no. 4 : Apprenez à connaître les réactions de vos adversaires

a) Si votre adversaire joue bien sous pression ou lorsqu’on le met au défi, évitez de le stimuler, de l’activer. Peu importe la qualité de vos points, restez « cool » et gardez-le endormi. Si au contraire, il ne joue pas bien sous pression, n’hésitez pas à lui montrer que vous êtes content d’avoir fait le point et que vous êtes confiant de gagner le match. Un petit « Cho » de temps en temps serait approprié.

b) Si votre adversaire est plus fort que vous, vous devez déterminer s’il est dans un bon jour ou encore dans un mauvais jour. S’il est dans un bon jour et est en forme, ce sera peut-être le temps de risquer des coups forts inattendus pour le surprendre. De toute façon si vous le laissez jouer, il va vous battre. Mais c’est un grand « pari ». Par contre, s’il est dans un mauvais jour et ne joue pas très bien, peut-être vaudra-t-il mieux jouer 50-50 et être plus prudent et ne pas essayer de coups miracles. Quelques échanges en contrôle pourraient lui permettre de faire des erreurs et ainsi vous permettre de remporter le match. Mais si vous sentez qu’il est en train de remonter la pente et est de nouveau concentré, prenez la chance de faire des coups risqués gagnants.

c) Peut-être aussi connaissez-vous assez votre adversaire pour savoir quels sont ses schèmes de jeu préférés en situation serrée ? Certains joueurs font toujours le même service ou le même type de retour en situation serrée. Si vous le savez, vous avez un certain avantage. Par contre, faites attention au joueur intelligent qui sait que vous le savez et qui en tournoi officiel changera de schème de jeu pour vous surprendre. Vous pouvez tenter de deviner, mais pas trop. Dans tous les cas, jouez suivant ce qui arrive à la table.

Conseil no. 5 : apprenez à vous connaître vous-même

Connaissez vos propres points faibles pour pouvoir faire face aux joueurs intelligents qui les aura exploité une grosse partie du match et qui à coup sûr tentera de les exploiter de nouveau à 9-9 dans le 5ième set. Travaillez des moyens de mieux cacher vos points faibles pour empêcher votre adversaire de les exploiter par une attaque forte en situation serrée. Changez vos placements de balles pour qu’il ne puisse pas aller sur votre point faible. Ou encore faites un placement « illogique » qui le surprendra.

Source : pourquoi est-ce que je perds tout le temps mes matchs serrés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *