Le Top Spin Coup Droit

Historique
Le top-spin est apparu vers les années 1960.
Les Japonais imaginèrent cette arme pour venir à bout des défenseurs, en utilisant les premiers revêtements backside. A cette époque, de célèbres joueurs comme HARANGOZO, VOGRINC, SIDO, ou BERCZIK qui représentaient l’Europe furent incapables de retourner la moindre balle. Curiosité du sort, cet élément du jeu permit vingt ans plus tard au jeu européen de devenir plus fort et de mettre souvent en danger l’hégémonie asiatique.
A ses débuts, le top-spin a ralenti le jeu. On ne pratiquait alors que des top-spins lents et hauts avec beaucoup de rotation mais peu de vitesse de translation.
Au début également, l’apprentissage du top-spin déformait la technique d’attaque du coup droit et beaucoup de joueurs perdirent une partie de leur efficacité.
Mais avec le temps, le jeu devint plus rapide, les coups de plus en plus efficaces.
L’arme qui servait essentiellement à battre les joueurs de défense, est devenue une arme principale contre le jeu offensif. Le développement de la technique gestuelle s’est effectué en même temps que celui de la qualité des revêtements. Les surfaces des raquettes sont de plus en plus adhérentes et de plus en plus rapides (avec les nouvelles colles).
La plupart des joueurs utilisent aujourd’hui le top-spin du revers car il est pratiquement impossible de « couvrir » toute la table avec le coup droit.
Les top-spins du revers et du coup droit sont utilisés pour démarrer et prendre l’initiative, les joueurs enchaînant ensuite divers coups (attaque, contre attaque, top-spins) suivant leur système de jeu…

Tennis2Table, la Passion du Ping Pong. Vidéos, tournois, stages, classement et technique sur le tennis de table.

Source : Le Top Spin Coup Droit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *